Les deux éditeurs de solutions de marketing automobile ont pris le parti, dès les annonces gouvernementales, d’ouvrir les accès à leurs modules de vidéo à distance. Ils entendent favoriser la poursuite des activités.

Comme au printemps, les gestes de solidarité envers la profession automobile ne manqueront pas. Stampyt et bee2link ont dégainé les premiers. Les deux éditeurs ont annoncé la gratuité de leur module de vidéo afin d’aider les distributeurs à continuer à engranger des commandes de véhicules quand bien même les points de vente gardent le rideau baissé.

Chez Stampyt, “le service Video Live avait été amorcé depuis quelques jours à peine”, rappelle Steeve Pineau, le cofondateur et responsable marketing de la société. Et alors que l’entreprise en croissance n’a jamais pratiqué l’essai gratuit avec ses clients, elle fait une entorse à son règlement pour proposer un mois à ses frais, à tous les commerçants intéressés. En temps normal, ils payeraient à l’usage. Une simple formulation de demande suffit à obtenir un accès. Les utilisateurs familiers de l’univers Stampyt verront leur application s’enrichir d’une icône correspondant à Video Live.

Les autres pourront découvrir le service au moyen de deux webinars de formation par jour, organisés par les équipes de la société connue pour ses solutions de prises de vue de VO. Trois modes d’utilisation sont possibles dans Video Live : l’enregistrement de vidéo à diffuser sur les plateformes, l’enregistrement d’une vidéo à envoyer à un client spécifique et la vidéo en direct sous forme de rendez-vous commercial.

bee2link propulse Selliway

Même son de cloche dans le camp de bee2link. Désormais baptisé SelliWay, le service initié au lendemain du premier confinement montait progressivement en puissance, depuis la rentrée de septembre. Il a été propulsé par ce nouvel épisode. Intégré au poste vendeur, SelliWay saute une étape et se tient prêt à s’installer dans toutes les concessions, clientes ou non des produits de bee2link.

En pratique, après avoir identifié le véhicule en stock qui correspond aux besoins du client, SelliWay permet d’assurer également des présentations vidéo. Comme il s’agit d’un module du poste vendeur, le commercial n’aura donc pas à basculer vers une autre interface pour poursuivre tout le parcours d’achat, en passant par le financement, la souscription des contrats de services, le règlement d’un acompte et la signature électronique du bon de commande.

Sur le papier, la grille tarifaire de bee2link prévoit de régler un abonnement mensuel de 79 euros par site. Dans les faits, les distributeurs pourront profiter gratuitement du service pendant six mois après leur adhésion.

“Nous y voyons un moyen de valider la solidité de nos serveurs, tournant à plein régime”, relativise Gaëtan Sprenger, directeur général de bee2link.

Auteur : Gredy Raffin – Le Journal de l’Automobile

Découvrez SelliWay

SelliWay_logo