Dans l’optique d’accompagner les distributeurs de véhicules d’occasion au quotidien, bee2link lance, dès le mois de juillet, un tout nouveau module dédié à l’étape du financement de l’achat. Il fluidifie considérablement le parcours et accroît la performance des équipes commerciales.

La digitalisation des parcours d’achat des véhicules implique un ajustement de la méthode. Les commerciaux doivent adapter les discours. Un défi qu’ils parviendront à relever avec les outils les plus ajustés. Après l’intégration du paiement électronique et de la signature à distance, bee2link se montre encore une fois à la pointe de l’innovation. L’éditeur de solutions numériques pour le commerce automobile lance sur sa plateforme un nouveau module dédié à la vente de produits de financement pour un garantir un parcours toujours plus fluide.
L’enjeu est de taille pour des distributeurs qui ne peuvent manquer le coche. D’après les rapports statistiques de l’Association française des Sociétés Financières (ASF), le commerce automobile a généré près de 14,29 milliards d’euros de ligne de crédit à la consommation au cours des quatre premiers mois de l’année 2021. En comparaison à l’exercice 2020 qui a été entaché de la crise sanitaire, la production a bondi de 26,8 %. Sur le même quadrimestre, l’activité engendrée par les ventes de véhicules d’occasion surclasse cette moyenne. L’ASF évalue à 1,36 milliard le montant du financement VO en crédits affectés (+43 %) et à 342 millions d’euros celui de la LOA VO (+95 %), pour un total financé supérieur à de 1,7 milliard d’euros (+51 %).

Passerelle vers les outils souverains

Réputé pour sa capacité à s’ouvrir aux sociétés tierces, bee2link a collaboré avec les établissements financiers pour concevoir ce environnement sans égal. Les captives des constructeurs (DIAC, Volkswagen Financial Services, PSA Banque, etc.) et les filiales des banques (Cetelem, CGI, etc.) ont accordé leur technologie pour jouer une musique sans fausse note. Les outils souverains des partenaires financiers conservent toute leur légitimité. Ils garantissent les niveaux de sécurité, la conformité des barèmes et la légalité de l’offre formulée. En qualité de passerelle vers les environnements propres de chacun, bee2link a assuré la gestion du cadre juridique : la documentation de présentation, puis la fiche d’information précontractuelle européenne normalisée (Fipen) et enfin l’édition du bon de commande assorti du contrat de financement peuvent être intégrés dans la plate- forme digitale de bee2link qui, depuis près de 10 ans révolutionne la relation client dans l’automobile.
Ce niveau d’interaction obtenu grâce aux accords techniques évite les ressaisies d’informations, ces tâches à très faible valeur ajoutée qui prennent souvent jusqu’à dix minutes et qui ‘polluent’ la relation client/vendeur. Une fois le véhicule d’occasion sélectionné par le client et le montant de la reprise connu par le système, le module de financement calcule automatiquement les mensualités. Le client se voit alors remettre un document personnalisé.

Nombreux bénéfices pour l’utilisateur

Les groupes BYmyCAR et Jean Lain ont été les premiers dotés de ce module de bee2link. Il est compatible avec un poste vendeur classique mais délivre toute sa richesse fonctionnelle avec SelliWay, le poste vendeur à distance lancé en 2020 par bee2link. Sa mise en main se réalise à distance en moins de 30 minutes tant il a été rendu simple pour les commerçants et les clients. Les utilisateurs se réjouissent des bénéfices. En dehors du gain de temps par dossier, ils saluent une transition plus évidente entre la phase de présentation et négociation du véhicule vers celle du financement de la transaction qui s’avère souvent un point critique. Une approche logique amenant le client vers ce qui participe à la rentabilité des distributeurs, tout en respectant les évolutions des modes de consommation. Les automobilistes aspirent à plus de services et moins de possession et ce module représente une passerelle vers le nouveau monde du financement.

Découvrez SelliWay

SelliWay_logo